Blog Tribaldeco



Les positions du bouddhas

"L’enseignement originel du Bouddha excluait formellement une idolâtrie qui serait advenue par la dévotion à des images le représentant. Cette exigence fut peu à peu contournée par l’école du Mahayana (le Grand Véhicule) avec comme excuse que les représentations proposées aux fidèles ne devaient être qu’une image symbolique, impersonnelle et propice à la méditation. Comme aucun portrait depuis nature n’existait de Bouddha, les artistes furent donc obligés de déterminer une représentation idéalisée en suivant des indications données par des textes anciens. Un ensemble de caractéristiques fixes sont alors imposées et ne varieront plus au cours des siècles.

Trois postures principales du corps sont représentées en statuaire :

* Assis dans la position du lotus, jambe repliées et croisées. Quelques plus rares statues en position assise à l’européenne, ou en demi-lotus existent.
* Debout, les pieds joints, ou marchant (création de l’art de l’école de Sukhothai Thaïlande) .
* Couché sur le coté, une main sous la tête, position dans l’attente de l’accès au parinirvāna." (Wikipedia)

Bouddha assis dans la position du lotus

**************

Dhyâna-Mudrâ

« Mudrâ de la méditation »

**************

En position assise, la main droite repose dans la main gauche posée dans le giron, paume en l’air et les deux pouces s’effleurant. C’est une des représentation les plus courantes (Wikipedia).

Explication : après avoir reçu de l’herbe du berger Sothiya, le Bouddha en fait un siège qu’il place sous l’arbre Bodhi, orienté vers l’Est. Il médite là, visage tourné vers l’Orient, résolu : “même si mon sang s’assèche et qu’il ne me reste que les os secs, je ne bougerai pas de cet endroit avant d’avoir atteint l’illumination.”

Au même moment, Mara, le démon, vient pour essayer de le distraire et le décourager de son effort. Mais défait par la sagesse suprême du Bouddha, il est forcé de se retirer.

Le matin suivant, le Bouddha atteignait l’illumination. (Le sourire du Bouddha)

********************

Le Bouddha historique arrêtant Marâ

********************

bouddha

Le Bouddha est assis dans la position du demi-lotus. La main droite repose est levé la paume vers l’avant tandis que la main gauche repose sur le genou.

Explication : la légende affirme qu’une semaine après avoir atteint l’illumination, le Bouddha s’éloigna de l’ombre du grand arbre Bodhi et partit méditer pendant sept jours sous un banyan (arbre) à l’Est où résidait le berger. Le démon Mara invita alors le Bouddha à découvrir le grand Nirvana en cessant cela. (Le sourire du Bouddha)

Bouddha debout

**********************************
bouddha

***************************************
Abhaya-Mudrâ
« Mudrâ de l’absence de crainte,
de l’apaisement ou de la protection »
************************************

En position debout, les bras collés au corps, les avant-bras à 90°, main relevée, doigts joints, paume vers l’extérieur. On trouve cette position aussi avec une seule main en avant, l’autre restant le long du corps.(Wikipedia)

*************************

L’attitude de la réflexion

************************


bouddha

L’attitude de la réflexion voit le Bouddha debout avec les mains croisés sur la poitrine, la main droite recouvrant la main gauche.

Explication : après sept jours, le Bouddha quitta l’ombre de l’arbre de Pala et retourna à l’arbre Banyan. De là, il contempla la vérité et s’en pénétra et réalisa la profondeur où il était arrivé. Il sentit que les gens qui étaient esclaves de leurs passions auraient des difficultés extrêmes à le comprendre. Dans sa sagesse, il réalisa qu’il y avait des êtres qui pouvaient pénétrer le Dharma facilement, d’autres qui le pouvaient avec difficultés et d’autres qui n’y arriveraient pas. Les êtres humains sont comme les différents types de lotus qui vivent dans l’eau : certains restent profondément dans l’eau, d’autres émergent parfois et fleurissent progressivement, d’autres encore flottent et fleurissent. De même, les capacités des gens à comprendre le Dharma sont divisées en trois groupes : les personnes d’intuition rapide, les personnes qui comprennent après une longue réflexion et les personnes qu’il faut guider. (Le sourire du Bouddha)

***************************

Mettakaruna-Mudrâ

« Mudrâ de la bienveillance

et de la compassion »

***************************


bouddha
En position debout, les deux bras le long du corps, les mains dans le prolongement, légèrement détachées du corps, paume vers l’intérieur. (Wikipedia)

********************

Bouddha unissant

les quatre bols à aumônes

********************


Dans cette attitude, le Bouddha est assis dans la position du demi-lotus tenant un bol à aumône sur ses genoux.

Explication : pendant que le Bouddha contemplait le bonheur de son illumination sous l’arbre Palu, deux frères, tous les deux marchands, nommés Tapussa et Bhallika arrivèrent de la ville lointaine de Ukkala. Voyant le Bouddha, ils furent remplis de foi et lui offrirent du riz au miel. Le Bouddha leur demanda : “avec quoi vais-je recevoir vos offrandes ?” Immédiatement, le gardien des quatre directions apparut et lui offrit quatre bols de marbre vert. Usant de ses pouvoirs divins, le Bouddha les fusionna en un seul pour recevoir les offrandes. (Le sourire du Bouddha)

***********************

Bouddha tenant un bol à aumônes

***********************


boudha
Station debout, les deux pieds joints, les deux mains tenant le bol.

Le Bouddha est allé dans sa cité familiale de Kapilavastu pour recueillir des offrandes auprès de la population de la ville. Le lendemain, il y est retourné et s’est présenté au palais du roi son père pour permettre aux membres de la famille royale de faire don de nourriture, après avoir mis fin à leur hostilité.

************************

L’attitude de la marche

************************

Le Bouddha est debout avec les mains posées sur ses genoux, la main droite au dessus de la main gauche. Le pied gauche est légèrement dressé dans la posture de la marche.

Explication : après avoir fait ses dévotions au grand arbre Bodhi à l’endroit connu sous le nom de Animis Chedi, le Boudha revient vers le point où il avait atteint l’illumination sous le grand arbre Bodhi. Pendant sept jours et sept nuits, il pratique alors la méditation en marchant. Cet endroit est connu sous le nom de Ratana Jongkrom Chedi. (Le sourire du Bouddha)

*****************
Bouddha couché

bouddhas couché

Bouddha au repos…

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: